Le shiatsu

Le shiatsu est une discipline corporelle japonaise basée sur les principes de la Médecine Chinoise Traditionnelle.

Le terme Shiatsu en japonais signifie « pressions des doigts » « Shi » (doigts, extrémités) et « Atsu » (pression). Il vise à rétablir l’équilibre de la circulation énergétique dans le corps.

En Extrême-Orient, médecine et philosophie sont indissociables. L’homme y est considéré de manière globale.

Le shiatsu agit ainsi sur l’ensemble des corps physique, émotionnel, psychique et même spirituel.

En stimulant le corps dans son ensemble, le shiatsu favorise la circulation de l’énergie vitale (le ki) mais aussi celle du sang et des liquides organiques.

Il agit sur le système nerveux autonome (Apaisement du système orthosympathique et stimulation du système parasympathique), participe à rétablir les déséquilibres des grandes fonctions (digestion, respiration, élimination, sommeil), résorbe les tensions installées dans le corps et permettre de retrouver un équilibre harmonieux corps/esprit grâce à la régulation des flux d’énergie que le stress, les chocs, les excès, les émotions peuvent dérégler.

Le shiatsu que je pratique est le Sei Shiatsu Dô « la voie du shiatsu sincère » de l’Ecole de Shiatsu Thérapeutique de Paris. Dans ce style aux racines taoïstes inspiré du Koho shiatsu, l’examen du pouls diagnostic « Myakushin » est central. Il permet de prendre connaissance de l’état général du receveur et de la qualité de sa circulation énergétique.

Placement, posture, transfert du poids du corps, rythme et profondeur des pressions, qualité du toucher (léger, enraciné, fluidique, subtil…), écoute du corps sont essentiels pour pouvoir ressentir et agir sur les deux états énergétiques qui coexistent : le Kyo (manque d’énergie, vide, déficience, zones flasques du corps n’offrant pas de résistance à la pression) et le Jitsu (congestion, blocage, tension, douleur).

Le système limbique, qui joue un rôle important dans les émotions, est altéré par le stress, l’anxiété, la peur, les chocs émotionnels… Relié aux nerfs autonomes, il est directement influencé par le toucher. « La détente de l’ensemble du corps produit une catharsis et une détente du subconscient ». Le Shiatsu impacte donc « toute la personne anatomique ».

L’important, c’est vous

Le shiatsu s’adresse à tout le monde, à tout âge, du nourrisson à la femme enceinte et à la personne âgée. Chacune des personnes que j’accompagne en shiatsu vient avec sa sensibilité, son vécu, ses douleurs, ses souffrances.

Une séance dure entre 1h et 1h30 et est entièrement personnalisée. Je ne vous donnerai jamais le même shiatsu car il varie en fonction des périodes de l’année, des besoins du moment, de votre souffrance et de votre état général.

Le shiatsu se pratique au sol, sur chaise ou sur table au travers des vêtements et avec un tenugui (pièce de tissu japonaise) utilisée sur les zones où la peau est nue ou sur des zones sensibles.


Les bienfaits santé et bien-être reconnus sont multiples

  • Stimulation des défenses de l’organisme
  • Décontraction, détente et confort général
  • Réduction du stress, anxiété, surmenage, dépression
  • Soulagement des douleurs articulaires, lombaires, cervicales, migraines…
  • Atténuation des déséquilibres hormonaux
  • Apaisement des maladies de peau
  • Action sur la digestion, la respiration et sur le sommeil
  • Réduction des douleurs grâce au dégagement des endorphines
  • Préparation et/ou récupération (examens, entretiens, sport intense…)

En complément de la médecine conventionnelle, le shiatsu peut soulager les effets secondaires de la chimiothérapie et avoir un effet bénéfique sur des personnes touchées par les maladies dites « de civilisation » (fibromyalgies, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson…)

Le shiatsu n’a pas pour fonction d’établir un diagnostic au sens occidental du terme ni d’effectuer un pronostic sur l’évolution d’une maladie.

Les seules contre-indications sont la fièvre, si vous êtes en cours d’infection, si vous avez une phlébite, en cas de grands problèmes cardiaques ou pour si vous portez un pacemaker.

Le shiatsu est l’une des 8 approches alternatives reconnues en Europe comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par une résolution du Parlement Européen votée en 1997.

Les séances de shiatsu sont remboursées par certaines mutuelles. Renseignez-vous auprès de la vôtre.

%d blogueurs aiment cette page :